La mise en œuvre

ILa mise en œuvre des doublages doit être réalisée suivant les indications du DTU 25.42*. Avant d’entreprendre la mise en œuvre des doublages, il convient de s’assurer de la mise hors d’eau et hors d’air des locaux. Le stockage se fait à plat sur un sol plan propre et sec, soit sur palettes, soit sur des cales de 100 mm minimum d’épaisseur égale et espacées de 600 mm.

 

Rappel : Les doublages ISOMOMAX ne doivent jamais être tockés sur plus de 2 palettes


Collage
Le collage ne peut pas être réalisé si la température est inférieure à 5°C ou supérieure à 28°C. Les murs doivent être secs, sains, dépoussiérés et sans trace d’huile de décoffrage. Les irrégularités de surface ne doivent pas dépasser 15 mm. En cas de doute sur le support, notamment dans le cas des supports béton très lisse, il convient de réaliser un essai d’adhérence. Les gaines électriques sont posées avant les doublages. Elles doivent être fixées de façon rigide contre le support et leur tracé doit être horizontal ou vertical (pas de diagonale). Le collage est effectué avec le mortier adhésif, ISOMO-COL en suivant les indications de gâchage qui figurent sur les sacs. Le panneau est coupé à la hauteur du local –10 mm. Les plots de colle sont disposés tous les 40 cm environ dans la longueur du doublage et tous les 30 cm dans la largeur, en commençant à 10 cm des bords. Les panneaux sont coupés et encollés à l’avancement. Ils doivent être butés en tête contre le plafond et calés en pied. Après application du panneau sur le support, il est ajusté aux autres panneaux et au tracé en tapant sur la surface du panneau avec une grande règle.

Fixation mécanique
La fixation mécanique ne peut être réalisée qu’avec des complexes de doublage dont l’épaisseur d’isolant est inférieure ou égale à 80 mm. Ce mode de pose est conseillé en cas de doute sur le collage ou de murs anciens irréguliers. L’ossature est réalisée avec des tasseaux bois ou des profilés métalliques suivant les indications du DTU 25.42. La pose des ossatures peut être verticale ou horizontale, et le doublage peut être posé parallèle ou perpendiculaire à cette ossature.

 

 

* Le DTU 25.42 prend de nouvelles dispositions, voici les principales :

- L’intégration des Isolants PSE élastifiés et épaisseurs d’isolants jusqu’à 140 mm (P1-2 CGM § 3.3)

- La réalisation du traitement des joints sur toute la hauteur du doublage (§ 5.4.3)

 

- En ERP :

- Parement BA13 obligatoire (§4.8)

- Hauteur maxi limitée à 4 m (§ 6.3.3), sauf pour les complexes à base de laine minérale (10 mm)

- Fixation mécanique de sécurité et interruption de la lame d’air par un tasseau fixé au support et disposé au droit de la jonction entre panneaux isolant (max 3 m en ERP, 3.60 m sinon).

 

L’interdiction du grugeage (§ 4.7) : attention grugeage hors DTU

- Lors de la mise en œuvre des canalisations, il convient d’éviter de détériorer l’isolation thermique et acoustique et d’éviter l’augmentation de la perméabilité à l’air.

- Seules les solutions suivantes sont admises pour les doublages en PSE :

 

- Le passage en encastré dans la paroi sans endommager la structure ;

- Le passage en apparent ;

- Le passage des gaines verticales dans l’isolant côté chaud au moyen d’un thermofuret entre plaque et isolant (côté plaque) ou autre moyen adapté.

 

Pour l’étanchéité à l’air il convient de consulter le DTU 25.42 et voir les solutions proposées.

 

Documentation


Retour
Ce site web utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site.
En cliquant sur "accepter", vous nous autorisez à collecter des données statistiques de manière anonyme.
En savoir plus